Skip to main content
RSE

Comment we advocacy vous aide à réduire votre empreinte carbone

By 29 mars 2021No Comments

L’avènement des outils numériques nous a libérés du « tout papier » et de l’utilisation outrancière de ce dernier. Pourtant, nos e-mails ne sont pas sans effet sur la planète et s’avèrent même particulièrement énergivores. Nos courriers électroniques produisent énormément d’émissions de gaz à effet de serre chaque année. Ce sont des données que l’on stocke au sein de datacenters. Et ces centres de données consomment annuellement une quantité d’énergie considérable. Ils génèrent également d’importantes quantités de CO2. 

On estime que chaque Français stocke entre dix mille et cinquante mille e-mails tout à fait inutilement. Le tout dans une ou plusieurs boîtes de réception (personnelles et professionnelles). 

Toutefois, il existe des solutions alternatives pour réduire cette pollution numérique, à l’image de celle proposée par we advocacy. L’outil en faveur d’une transition écologique réussie aide les sociétés à mettre en place une politique de responsabilité environnementale efficace. Et ce, en agissant directement sur l’impact carbone de l’échange d’e-mails en interne. Voici comment we advocacy « décarbone » la boîte mail de vos collaborateurs.

La réduction du nombre de mails envoyés en interne 

Dans les entreprises, les quantités de mails échangés sont considérables. Leur utilisation quotidienne se base sur un véritable désir de mener à bien la transition écologique de la société. Toutefois, ils n’en restent pas moins une source importante de pollution numérique. Les entreprises doivent veiller à en réduire le nombre. Mais comment faire lorsque l’échange d’informations instantané est essentiel pour assurer la productivité de l’entreprise ?

We advocacy contribue à réduire ce volume de mails échangés en interne avec une approche innovante du partage de l’information.

En effet, l’outil we advocacy transforme les e-mails échangés en interne par de simples notifications

Cette solution permet de supprimer plus de cinq millions de mails stockés inutilement chaque mois. Cela représente 28 tonnes de CO2 émis en moins sur une même période. Reportés à l’année, ces chiffres sont plus que significatifs pour l’entreprise et pour la planète. L’échange d’information reste optimal et tout aussi efficace qu’avec l’échange d’e-mails. Seulement, ceux-ci ne sont plus stockés inutilement par les collaborateurs de la structure. 

La réduction du poids des mails

Agir sur le nombre d’e-mails échangés en interne est une première mesure essentielle. Elle doit toutefois être complétée par la réduction du poids de ces courriers électroniques. Pour cela, we advocacy gère les signatures e-mails de façon dynamique. Ainsi, l’outil permet aux collaborateurs de l’entreprise de prévoir la suppression automatique des signatures e-mail dans les fils de discussion. Cela réduit considérablement le poids des courriers électroniques. 

On estime qu’à l’heure actuelle, chaque collaborateur d’une société envoie une trentaine d’e-mails par jour. Dans le cadre d’une démarche de responsabilité environnementale, il est possible de réduire les signatures e-mail pour les échanges internes. Celles-ci sont automatiquement supprimées des fils de discussion afin de réduire drastiquement le poids des e-mails. Les entreprises peuvent ainsi permettre de réduire de plusieurs millions de tonnes leurs émissions de gaz à effet de serre. Elles améliorent également leur empreinte carbone, l’une des bases d’une politique RSE réussie. 

Livre Blanc Gratuit : 5 Clés Pour Une Expérience Collaborateur Réussie